Serafino Malaguarnera - Psychologue, Psychanalyste, Psychothérapeute à Bruxelles

Av. d'Itterbeek, 9 - 1070 Bruxelles - Av. Louise, 505  Ixelles


 
 

Séminaire XXIV, L’insu que sait de l’une-bévue s’aile à mourre

 

 

Lacan consacre son séminaire XXIV au thème « L’insu que sait de l’une-bévue s’aile à mourre » (1976-1977)

 

« Pour qui aborde ce séminaire, la première lecture peut être rude. Il résonne comme un cri d’alarme de Lacan aux analystes, et particulièrement à ceux qui le suivent dans son école. Lacan s’y montre particulièrement pessimiste sur la psychanalyse et n’hésite pas à démonter l’ensemble de ce qui semblait en constituer les fondements de toujours en critiquant radicalement, en premier lieu, le concept freudien d’inconscient. Mais il ne s’arrête pas devant sa propre déception, car son dire vise à faire entendre le Réel non pas au-delà, mais noué à ce qu’il qualifie du « blabla » du langage qui, lui, ne fait que tourner en rond. En introduisant le néologisme trans-langue d’ « une-bévue », en s’acharnant sur les retournements des tores, sur les chaînes borroméennes, en cherchant un signifiant nouveau, Lacan travaille et cherche avec les moyens de sa théorie et de son enseignement, à ce qu l’analyse ne devienne pas une véritable escroquerie, qu’elle ne soit pas du « chiqué », qu’elle ne s’institue pas comme la forme moderne de la religion, mais qu’elle reste au plus près en prise avec le Réel. » (1)

 

 

1. Moustapha Safouan, Lacaniana. Les séminaires de Jacques Lacan, 1964-1979, II, Fayard, Paris, 2005,  p. 395.


                                                              Copyright © 2018 Psychologue Bruxelles. Serafino Malaguarnera
 



Créer un site
Créer un site