Serafino Malaguarnera - Psychologue, Psychanalyste, Psychothérapeute à Bruxelles

Av. d'Itterbeek, 9 - 1070 Bruxelles - Av. Louise, 505  Ixelles


 
 




Image du corps

En 1935, P. Schilder[1] introduit le terme d’image du corps. En soulignant l’existence d’une image optique à laquelle la perception est rapportée, il préfère le terme d’image du corps à celui de schéma corporel. Ce terme ne désigne pas seulement une connaissance physiologique, mais renvoie également au concept de libido et à la signification sociale du corps. Du point de vue de l’organisation libidinale, l’image du corps s’organiserait autour des orifices du corps ou, selon les termes de Freud, autour des zones érogènes. Nous pouvons en déduire que, selon Schilder, le corps en entier n’est pas investi de la libido. En 1939, J. Lhermitte publie l’ouvrage « l’image de notre corps [2]». Nous y trouvons l’idée, bien qu’elle soit indiquée d’une façon implicite, que non seulement les zones érogènes du corps sont investies de la libido mais l’image du corps dans son ensemble le serait également. Entre ces deux dates, Lacan soutient d’une façon explicite, lors d’une intervention [3] au congrès de l’International Psychoanalytic Association à Marienbad en 1936, que l’image du corps reflétée dans le miroir est entièrement investie de la libido. Cet auteur donnera un compte rendu écrit de cette intervention seulement en 1949, intitulé « Le stade du miroir comme formateur du je telle qu’elle nous est révélée dans l’expérience psychanalytique[4]».

Bibliographie :


[2]Lhermitte J. L'image de notre corps. Paris : Harmattan, 1998.

[3]Lacan J., Le titre de l’intervention est « The looking-glas phase » qui apparaît dans la revue officielle de l’I.P.A., l’International Psychoanalytic Association, tome I, p. 115, mais le contenu n’y apparaît pas. L’unique source d’information disponible sur ce travail sont les notes prises par Françoise Dolto lors d’un exposé préliminaire que fit Lacan à Paris, devant les membres de la Société Psychanalytique de Paris. Cf. Le Gaufey G. Le lasso spéculaire. Une étude traversière de l’unité imaginaire. Paris : E.P.E.L., 1997.

[4] Lacan J.(1948) « Le stade du miroir comme formateur du je telle qu’elle nous est révélée dans l’expérience psychanalytique »  in : Ecrit, Paris : Seuil, édition en poche, 1966, p. 92-99. Ecrits, tome 1
 


Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Discours de l'analyste

Voir : Discours  ...

 

Discours de l'hystérique

Voir : Discours  ...

 

Discours de l'universitaire

Voir : Discours  ...

 

Discours du maître

Voir : Discours  ...

 

Corps morcelé

Voir : Stade du miroir  ...

 

                                                              Copyright © 2018 Psychologue Bruxelles. Serafino Malaguarnera
 



Créer un site
Créer un site