Serafino Malaguarnera - Psychologue, Psychanalyste, Psychothérapeute à Bruxelles

Av. d'Itterbeek, 9 - 1070 Bruxelles - Av. Louise, 505  Ixelles


 
 

Séminaire XXIII, Le sinthome

 

 

« Ce séminaire marque une nouvelle prise de distance avec l’enseignement de Freud : en abordant le Réel par l’intermédiaire du sinthome, Lacan s’éloigne d’une figure du Père qui soumettrait tout entier les fils à l’amour qu’ils lui portent, aboutissant à ce qu’il nomme le père-version.

A travers l’auto-nomination de Joyce, faisant tout pour que son nom propre devienne nom commun, Lacan va montrer qu’une voie existe pour que le sujet ne reste pas suspendu à la dite père-version, où l’abord freudien de cette question l’avait cantonné. Une leçon qui vaut aussi pour les analystes auxquels Lacan adresse cette phrase restée célèbre : « C’est en quoi la psychanalyse, de réussir, prouve que le Nom-du-Père, on peut aussi bien s’en passer, à condition de s’en servir ».

Ce séminaire, centré sur Joyce, traite de la création, mais aussi de la psychanalyse. Il s’articule autour du « se passer du Nom-du-Père » : quand celui-ci vient à faire défaut comme nommé, mais aussi, et d’une manière qui peut tous nous cerner aujourd’hui – nous qui n’en sommes plus à découvrir la mort de Dieu mais à en ressentir ses effets -, comme nommant, c’est-à-dire comme Père du Nom.

Cela posé, Lacan élargit le débat grâce à une mise en abyme véritablement vertigineuse, puisque c’est la normalité qu’il va interroger, en remettant en cause la consistance du Nom-du-Père, ce qui le conduit à souligner l’essai de rigueur psychotique . » (1)

 

 

1 - Moustapha Safouan, Lacaniana. Les séminaires de Jacques Lacan, 1964-1979, II, Fayard, Paris, 2005, p. 355-356.


Moteur de Recherche. Inscription Gratuite.
Le Moteur
Recherche-Web

                                                              Copyright © 2018 Psychologue Bruxelles. Serafino Malaguarnera
 



Créer un site
Créer un site